REPLAY : L'INVITÉ DE CAROLE MARTINEZ : DIALOGUE AVEC PIERRE JOURDE

URL de Vidéo distante

L'INVITÉ DE CAROLE MARTINEZ : DIALOGUE AVEC PIERRE JOURDE

L'invité de …
3 avril 16h15 - 17h
animé par Carole Martinez

« Inviter Pierre Jourde, c’est inviter un auteur magistral et singulier et un homme que j’aime beaucoup. Son souffle puissant porte sa sensibilité d’écorché. C’est un diable de l’imaginaire qui se permet toutes les folies dans ses romans, sans perdre de vue notre époque et ses travers, un diable d’homme qu’aucun combat n’effraie, mais qui ose raconter les chutes. Le lire, c’est rire, c’est pleurer, c’est goûter, c’est vivre. Il peut tout incarner, il raille et ferraille, il s’émeut, se livre, contemple et éclate. Esprit libre qui nous libère, Pierre Jourde sonde les solitudes, les cruautés, les souffrances, la bêtise de notre monde et de nous autres qui tentons d’y vivre. »

Carole Martinez

  • Pierre Jourde
    (Gallimard, 2019)
    Le voyage du canapé-lit
     
    Pierre Jourde - Festival du Premier Roman et de Littératures Contemporaines 2021
    non

    Pierre Jourde a publié une quarantaine de livres, entre pamphlets, essais, poésie, récits et romans parmi lesquels La littérature sans estomac (L’Esprit des Péninsules, 2002), Prix de la critique de l’Académie française, Pays perdu (L’Esprit des Péninsules, 2003), Festins secrets (L’Esprit des Péninsules, 2005), Grand Prix Thyde Monnier de la SGDL et Prix Renaudot des lycéens, Littérature monstre : études sur la modernité littéraire (L’Esprit des Péninsules, 2008), Le maréchal absolu (Gallimard, 2012), Prix Virilo, La première pierre (Gallimard, 2013), Grand Prix Jean Giono, La littérature est un sport de combat (Page centrale, 2015), Winter is coming (Gallimard, 2017) et Le voyage du canapé-lit (Gallimard, 2019).

    Le voyage du canapé-lit (Gallimard, 2019) - Pierre Jourde - Festival du Premier Roman et de Littératures Contemporaines 2021

    Au décès de sa mère, une fille unique hérite d'un canapé qu'elle souhaite transférer dans la maison familiale à Lussaud, dans le Cantal. Elle confie le déménagement à ses deux fils, Pierre et Bernard, unis par une relation forte et conflictuelle. Accompagnés de Martine, l'épouse de Bernard, ils partagent, lors de ce trajet, des souvenirs familiaux liés à ce meuble et à d'autres objets.