REPLAY : VELIBOR ČOLIĆ : PARCOURS D’UN ÉCRIVAIN EN EXIL

URL de Vidéo distante

VELIBOR ČOLIĆ : PARCOURS D’UN ÉCRIVAIN EN EXIL

Grand entretien
4 avril 12h15 - 13h
animé par Yahia Belaskri
  • Velibor Čolić
    (Gallimard, 2020)
    Le livre des départs
     
    Velibor Čolić - Festival du Premier Roman et de Littératures Contemporaines 2021
    non

    Invité en 2009 au Festival du Premier Roman pour Archanges (Gaïa, 2008), Velibor Čolić est l’auteur de onze romans, certains écrits dans sa langue originelle, d’autres directement en français : des écrits de guerre tels que Les Bosniaques (Le Serpent à plumes, 1994) et Chroniques des oubliés (La Digitale, 1995), sont portés par une écriture incisive, soumise à l'obligation de transmettre l'indicible ; d'autres écrits, plus autobiographiques, comme Jésus et Tito (Gaïa, 2010), Sarajevo Omnibus (Gallimard, 2012), écrit lors de sa résidence d’écriture en Mayenne, Manuel d’exil (Gallimard, 2016) ou Le livre des départs (Gallimard, 2020) traitent de l’Histoire yougoslave, de son enfance, de l’exil ou de sa condition de réfugié ; d’autres encore, comme La Vie fantasmagoriquement brève et étrange d’Amedeo Modigliani (Le Serpent à Plumes, 1995), font référence à de grands noms d'artistes et explorent la condition d'étranger, ces destins d'hommes venus de nulle part.
    Il a reçu le Prix du rayonnement de la langue et de la littérature françaises en 2014 pour l’ensemble de son œuvre.

    Le livre des départs (Gallimard, 2020) - Velibor Čolić - Festival du Premier Roman et de Littératures Contemporaines 2021

    Poursuivant l'entreprise commencée avec son Manuel d'exil, Velibor Colic reproduit l'errance désespérée des migrants, évoquant avec humour ses rapports avec les institutions, les administrations, les psychiatres mais aussi les écrivains et les femmes. Il mêle à ce récit autobiographique une réflexion tourmentée et lucide sur l'exil.